Encierro

encierroL'encierro est une course de taureaux qui se déroule chaque matin pendant les fêtes dans les rues de la ville. Les toros doivent se rendre depuis le lieu où ils sont parqués jusqu'aux arènes, suivant un parcours long de 800 mètres, empruntant des lieux célèbres:

  • Santo Domingo
  • Ayuntamiento
  • Mercaderes et son fameux virage!!!!!
  • Estafeta
  • Telefónica
  • Callejón ou entrée des arènes
  • Les arènes

Les toros sont guidés vers les arènes par les coureurs d'encierro, véritables passionnés, physiquement affutés, et courant pendant quelques secondes au creu des cornes des bêtes. Malheureusement, ils sont souvent gênés par des pochtrons ou des touristes, venus se faire une frayeur et peu conscients du danger mortel.

Ce qui m'a frappé la première fois que j'ai vu un encierro, c'était à la télévision espagnole à l'époque, c'est tout d'abord le bruit. En effet, les six taureaux de corrida sont entrainés par des "cabestros", des boeufs qui les conduisent jusqu'aux arènes. Ces boeufs ont chacun une cloche, et leur bruit entétant vous envahi. La deuxième chose marquante, ce sont les cris des femmes lorsque un taureau s'approche trop près d'un coureur, le bouscule, ou l'encorne. Enfin, les images sont choquantes et réservées à des ados au minimum.

Mais cette tradition taurine doit être vécue au moins une fois sur place. Je ne vous conseillerais jamais d'aller courir devant les toros, à part si vous ne tenez pas à votre vie, mais juste de vous poster le long du parcours. Après une nuit bien arrosée, ou pas d'ailleurs, présentez vous le matin aux environs de l'entrée des arènes, un des lieux les plus prisés, ou près du virage de Mercaderes, et je vous assure que vous n'oublierez pas le bruit, les odeurs, et la tension qui entoure cet évènement

Quelques Conseils

Le premier conseil que je donnerais est de ne pas participer à l'encierro. C'est un spectacle dangereux, où il vaut mieux être en pleine possession de ses moyens. Il est évident que si vous avez fait nuit blanche, courrir sera très difficile et vous vous ramasserez lamentablement.

Si malgré tout vous désirez risquer votre peau, évitez de courir l'encierro le weekend ou le vendredi car il y a trop de monde, et encore plus de pochtrons que d'habitude.

Si vous participez, équipez vous avec des chaussures de sport, un pantalon sans ceinture (pour éviter que le taureau ne coince sa corne dedans et joue au yoyo avec vous), un teeshirt pas trop solide (mieux vaut ça qu'un maillot de rugby par exemple)

Evitez de vous poster au tout début de l'encierro (Santo Domingo), car les toros arrivent à cet endroit à pleine vitesse. Préférez une ligne droite, plutôt qu'un virage, et si par malheur vous vous trouvez dans un virage, évitez de vous placer à l'extérieur!

Si par le plus grand des malheurs, vous chutez avec les toros dans votre dos, mettez vous à plat ventre, ne bougez plus et protégez vous la nuque. Restez allongé, inerte, ne remuez pas un sourcil, la bête la plupart du temps passera sans s arrêter. Quelqu'un vous fera signe quand le danger ce sera éloigné.

Pensez qu'il y a toujours six toros, plus les boeufs moins dangereux.

Lorsque les toros sont ensemble, le danger est moindre que lorsqu'un toro est isolé. Seul, il est plus facilement distrait par la foule qui l'entoure et se sent menacé. N'ALLEZ PAS PRES D'UN TORO TOUT SEUL!